Logo_Bio_et_Logique

Quels sont les bienfaits et les méfaits de l’ortie piquante ?

Ortie piquante : bienfaits et méfaits pour la santé

Les orties sont des plantes pas comme les autres. Faisant partie des urticacées, l’ortie piquante en particulier est très utilisée dans la phytothérapie depuis l’époque antique. Il va sans dire qu’elle contient des atouts médicaux. Mais il faudrait également s’en méfier, car elle contient tout de même des dangers. Dans cet article, nous faisons le tour des bienfaits et des méfaits de cette plante.

L’ortie piquante, une plante aux multiples bienfaits

L’ortie piquante possède de nombreuses propriétés bienfaisantes. Au nombre de ces vertus qui caractérisent cette plante herbacée, il faut en retenir quelques-unes, les plus essentielles notamment.

Les propriétés antioxydantes de l’ortie piquante

La consommation de l’ortie piquante en infusion ou sous forme de poudre (à mettre dans le thé, dans la bouillie, dans le yaourt ou dans la soupe) aide à lutter efficacement contre l’oxydation. En effet, les feuilles de cette plante sont riches en micronutriments (fer et silice notamment) qui corrigent les défauts liés à la déminéralisation. Leur utilisation permet aussi d’épurer le sang et de maintenir le corps toujours jeune et en forme.

L’ortie piquante, un anti-inflammatoire puissant et naturel

L’ortie piquante permet aussi d’amenuiser l’intensité des douleurs et la gravité des dommages liés à l’inflammation chronique. Par exemple, son application sous forme de crème sur les parties du corps affectées par l’arthrite permet de freiner les affres de l’inflammation due à cette condition sanitaire.

L’ortie piquante contre la prostate élargie

L’hyperplasie bénigne de la prostate (HPB) est une pathologie populaire qui touche les hommes de 50 ans ou plus. Bien qu’on n’en connaisse pas encore clairement les causes, des tests cliniques ont révélé qu’elle est traitable avec l’ortie piquante. En effet, cette plante perturbe notamment la transformation de la testostérone en dihydrotestostérone, ce qui aide à la réduction de la taille (trop élargie) de la prostate. La racine d’ortie piquante est aussi indiquée pour réduire l’envie fréquente d’uriner et procurer aux hommes du confort la nuit.

L’ortie piquante contre la prostate élargie

Contre l’hypertension artérielle

Des tests en laboratoire ont démontré que la consommation de l’ortie piquante agit contre l’augmentation anormale de la pression artérielle. Plus précisément, la plante aide l’organisme à produire de l’oxyde nitrique, un vasodilatateur qui réajuste les dimensions des vaisseaux sanguins pour faire chuter la vitesse de la circulation sanguine.

Ortie piquante : effets secondaires et contre-indications

Si l’ortie piquante est immensément riche de vertus curatives pour soulager de nombreuses maladies, elle est aussi susceptible de causer certains problèmes de santé. Tout d’abord, l’utilisation prolongée de ses feuilles peut déclencher chez l’hôte des réactions allergiques notamment cutanées. On note aussi, mais rarement, d’autres effets indésirables tels que :

  • Les nausées ;
  • Les diarrhées ;
  • Les troubles de l’érection chez les hommes ;
  • Etc.

Côté contre-indications, il s’est avéré que l’ortie piquante suscite des contractions des muqueuses de l’utérus. Ainsi, sa consommation s’avère dangereuse pour les femmes enceintes, car elle peut occasionner une fausse couche. De même, l’utilisation de la plante est déconseillée pour les enfants de moins de 12 ans ainsi qu’aux personnes atteintes de diabète, d’œdème ou de cancer de la prostate.

Enfin, pour les patients sous traitement médicamenteux, il est important de demander l’avis de son médecin traitant ou de son pharmacien avant d’utiliser l’ortie piquante.

Articles similaires

5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégories

Archive Bio et Logique

Articles récents