Logo_Bio_et_Logique

Chablis et viticulture bio : l’évolution vers la durabilité

Chablis et viticulture bio : l'évolution vers la durabilité
  • Matagot Viticulture Jeu de Plateau, Édition Française SVIT001059
    Initiez-vous à l’art de la production de vin À partir de 14 ans Durée de jeu: 60min Nombre de joueurs: 1 À 6
  • Matagot Viticulture - Les Saisonniers de la Vallée du Rhin
  • Stratégie - Jeux de Société - Jeu de Plateau - Viticulture- Les Saisonniers de la Vallée du Rhin

Le vin de Chablis est un vin blanc sec, reconnaissable grâce à sa fraîcheur, sa pureté, sa finesse et sa minéralité. Il puise son essence dans le cépage Chardonnay et son caractère se développe grâce à un climat semi-continental, ce qui lui permet d’atteindre l’équilibre idéal entre la fraîcheur et la teneur en sucre. Il est conseillé d’opter pour un Chablis si vous aimez le vin blanc sec et fruité, lequel se mariera avec de très nombreux mets.

Les caractéristiques du Chablis

Le Chablis possède une robe claire, dans les tons or vert ou or pâle. Ce vin blanc d’appellation Chablis possède un nez vif, frais et minéral. Il dégage des arômes de pomme verte, de citron, de champignon et de silex, avec des notes de menthe, de réglisse, de tilleul et même de foin coupé. En avançant dans l’âge, il devient plus épicé et sa teinte plus dorée, tout en gardant longtemps la fraîcheur de ses arômes. Le Chablis possède ainsi une personnalité facilement reconnaissable et unique, tout comme le Petit Chablis.

Les différents labels du vin

Les viticulteurs ont conscience du fait que la question environnementale prend de plus en plus d’importance. L’évolution climatique et ses effets sur le vignoble ont poussé ces professionnels à adapter leurs méthodes pour les rendre plus respectueuses de notre environnement.

De nos jours, la majorité des exploitations viticoles sont influencées par les changements de conduite du vignoble. Les approches sont multiples : la viticulture biologique, raisonnée, ou encore biodynamique. Les labels environnementaux et les certifications sont donc utilisés pour informer les consommateurs sur la démarche que les vignerons ont choisi d’adopter.

Ces informations sont rassemblées dans le guide publié par le BIVB (Bureau Interprofessionnels des Vins de Bourgogne), qui présente chaque label et ses fondamentaux : HVE, Agriculture Biologique, Vignerons Engagés, Terra Vitis, Biodyvin, Demeter, etc.

Concernant le vignoble de Chablis, la surface convertie en viticulture biologique est estimée à environ 10 %, et la quantité de certification HVE a beaucoup augmenté depuis plusieurs années.

Les bienfaits de la viticulture biologique

Le vin bio est très apprécié pour les qualités acquises durant sa fabrication. Le vin classique est soumis à l’oxydation, due aux bactéries intégrées au vin pendant le processus de macération. Afin que le vin ne se transforme pas en vinaigre, on ajoute des sulfites pour tuer les bactéries et levures indésirables, et ainsi protéger le vin et sa qualité.

Le but du vin biologique est de diminuer l’utilisation des sulfites, sans pour autant mettre en danger la bonne conservation des vins. Les sulfites sont, d’après l’OMS, mauvais pour la santé s’ils sont trop consommés. Sachant que la consommation maximum recommandée est de 45 mg par jour et par personne, et qu’un vin en contient environ 150 à 200 mg par litre, la limite haute est très rapidement atteinte. Le vin biologique réduit donc d’un tiers la présence des sulfites dans chaque bouteille.

L’autre objectif du vin bio est la réduction de l’utilisation des pesticides dans le processus de viticulture. Pour vérifier, il suffit de lire l’étiquette présente sur chaque bouteille. Contrairement au vin biologique, un vin classique contient 10 à 12 traces de pesticides différents. C’est donc un avantage qui profite à la planète, mais aussi aux consommateurs, puisque l’organisme n’est pas très friand des produits de synthèse. En effet, certains pesticides utilisés pour le vin pourraient avoir des effets mutagènes ou cancérogènes, selon l’INRS. Certains vins classiques contiennent même parfois des traces de pesticides prohibés. Bien qu’ils soient présents en faibles quantités, ils peuvent tout de même être nocifs pour la santé. Il est donc très intéressant de se tourner vers un vin bio n’ayant jamais été traité par le biais de pesticides.

Noter cet article
  • Viticulture Ext 2 : Les Saisonniers de la Lande - Version française
Archive Bio et Logique

Articles récents